vendredi 16 février 2018

Le 5e Mini Tour Creusois se dévoile

La présentation officielle du 5e Mini Tour Creusois a du être repoussée du 9 février au 2 mars en raison des mauvaises conditions de circulation. En avant-première, voici la carte des épreuves et le règlement de cette édition 2018.
Il comporte quelques nouveautés qui seront précisées le 2 mars.



Règlement du 5e Mini Tour Creusois (édition 2018)

Préambule :
Le 5e « Mini Tour Creusois » est organisé sous le contrôle technique du Comité Départemental FFC de la Creuse et des clubs organisateurs  (Creuse-Oxygène, VC La Souterraine, AC Bourganeuf, ESC Le Grand-Bourg, UC Boussac, VC Gouzon et CC Mainsat-Évaux) sous le régime des épreuves associées,  article 2.9.003 de la réglementation de la Fédération Française de Cyclisme.
Il comporte sept épreuves.

Article 1: Ouverture
Le 5e Mini Tour Creusois est ouvert aux concurrents licenciés à la FFC des catégories : benjamins, minimes, cadets, filles et garçons, nés entre 2002 et 2007, aux juniors filles, nées en 2000 et 2001 ainsi qu’aux titulaires de cartes à la journée (exception faite des filles juniors). Pour les cartes à la journée, un certificat médical de non contre-indication de la pratique du cyclisme en compétition (document original de moins d’un an) sera exigé.

Article 2: Dates, lieux et types des épreuves
      Dimanche 18 mars :    Saint-Sylvain-Montaigut (Creuse-Oxygène)
                           Matin :    CLM pour les catégories minimes, cadets garçons et filles et juniors filles.
                   Après-midi :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories
          Samedi 24 mars :    Saint-Maurice-La-Souterraine (VC La Souterraine)
                   Après-midi :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories
           Samedi 21 avril :    Saint-Dizier-Leyrenne (AC Bourganeuf)
                   Après-midi :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories
          Jeudi 10 mai :    Marsac (ESC Grand-Bourg)
             Après-midi :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories
              Samedi 2 juin :    Soumans  (UC Boussac)
                           Matin :    CLM pour les catégories minimes, cadets garçons et filles et juniors filles
                   Après-midi :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories
      Samedi 16 juin :    Peyrat-la-Nonière (VC Gouzon)
                     Matin :    CLM pour les catégories minimes, cadets garçons et filles et juniors filles
             Après-midi
 :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories
      Samedi 30 juin :    Saint-Chabrais (CC Mainsat-Évaux)
                     Matin :    CLM pour les catégories minimes, cadets garçons et filles et juniors filles
             Après-midi :    course en ligne sur circuit pour toutes les catégories.

Chaque organisateur, dans son règlement particulier, fixe le kilométrage pour chaque épreuve, par catégorie, dans le respect de la règlementation de la FFC.
L’engagement à ces épreuves est individuel. Il est à souscrire pour chacune des épreuves associées.
Lorsqu’un CLM est organisé, la participation aux deux « demi-épreuves » est obligatoire pour que chaque classement soit validé.
NB : ce dernier alinéa sous-entend que les récompenses du CLM ne doivent être attribuées qu’en fin de journée, afin que les présents le matin le soient aussi l’après-midi.

Article 3: Horaires :
Pour toutes les épreuves, les horaires sont les suivants :
Ouverture de la permanence :
                  
Course avec un CLM :    à 8 h 30
             Si course en ligne seule :    à 12 heures
CLM :
                                     Dossards :    de 8 h 30 à 9 h 30
                                  1er départ :    à 10 heures
   Contrôle des développements :    pour chaque coureur, à l’accès au départ.
                                                         Tenue sur la ligne par un membre de l’organisation.
Course en ligne :
                                 Benjamins Benjamines :    dossards de 12 h 10 à 13 h 10, départ à 13 h 30
          Minimes garçons et filles et cadettes :    dossards de 13 h 10 à 13 h 55, départ à 14 h 15
                                  Cadets et juniors filles :    dossards de 13 h 10 à 14 h 10, départ à 15 h 30
                      Contrôle des développements :    voir détails en article 8
Il appartient aux clubs organisateurs d’établir (voir article 21) et de diffuser aux concurrents et aux officiels, notamment aux arbitres concernés, dès la clôture des engagements, la liste des engagés et les horaires des départs du CLM, dans l’ordre, minimes puis cadets et juniors filles, avec départs de minute en minute, à partir de 10 heures, en veillant à ce que deux coureurs du même club ne se suivent pas.
Ces horaires ne sont pas figés mais fortement conseillés. En cas de modification, il appartient à chaque organisateur d’aviser les coureurs, les accompagnateurs et les officiels. Pour une question pratique, dans la mesure de leurs moyens en personnel, il est préconisé aux organisateurs d’ouvrir trois postes de contrôle des licences : 1. benjamins, 2. minimes/cadettes, 3. cadets/juniors F et ce dès 12 heures, pour les épreuves de l’après-midi, et dès 8 h 30 pour les épreuves qui se déroulent sur la journée.

Article 4: Classements des épreuves
Nouveauté 2018 : Chacune des 7 épreuves attribue 100 points, puis 85, 73, 63, 55, 49, 44, 40, 37, 35, 34, 33, 32, 31, 30, 29, 28, 27, 26, 25, 24, 23, 22, 21, 20, 19, 18, 17, 16, puis 15 points à tous les arrivants à partir du 30ème pour :
-          benjamins et benjamines confondus
-          minimes garçons et filles + cadettes confondus
-          cadets et juniors filles confondus
Le concurrent qui abandonne pendant la course, quelque soit le motif, est crédité de 5 points.
Épreuves avec CLM le matin (benjamins et benjamines ne sont pas concernés)
1.      CLM : attribution de points selon le barème ci-dessus
2.      Course en circuit : attribution de points selon le barème ci-dessus
3.      Classement de l’épreuve de la journée : il est déterminé par le cumul des points du CLM et de la course en circuit. En cas d’ex-æquo au total des points le meilleur classement au CLM est prépondérant.
A partir de ce calcul l’attribution de points est établie pour l’épreuve du jour, selon le même
barème que cité ci-dessus (de façon à ce qu’un concurrent ne puisse comptabiliser plus de 100 points pour l’épreuve du jour).
Classement des sprints :
Trois au maximum, pour les cadets et juniors filles uniquement. Il se fait sur quatre coureurs lors du passage sur la ligne d’arrivée, aux tours définis par l’organisateur, par attribution de points : 5 points, puis 3, 2 et 1.
Nouveauté 2018 : sur chaque épreuve, un bonus de 20 points au 1er, 15 points au 2ème 10 points au 3ème et 5 points au 4ème est attribué au classement général (pas sur les points de l’épreuve du jour).
Classement des grimpeurs :
Trois au maximum, pour les cadets et juniors  filles uniquement. Il se fait sur quatre coureurs, au sommet d’une côte, aux tours définis par l’organisateur, par attribution de points : 5, puis 3, 2 et 1
Nouveauté 2018 : sur chaque épreuve, un bonus de 20 points au 1er, 15 points au 2ème 10 points au 3ème et 5 points au 4ème est attribué au classement général (pas sur les points de l’épreuve du jour).
En cas d’ex aequo dans les classements « sprints » et « grimpeurs » le meilleur classement à l‘arrivée de la course en ligne est prépondérant.
En cas d’abandon, les points acquis en cours d’épreuve par un concurrent sont perdus.
Nouveauté 2018 : Classement par équipes :
Conformément à l’article 2.1.12 du règlement de la FFC, sur chacune des 7 journées, deux classements par équipes seront établis calculé par addition des places des classements de la journée des deux meilleurs coureurs de l’épreuve minimes (G et F) + cadettes et de même pour les trois meilleurs de l’épreuve cadets + juniors filles.
Les classements généraux finaux par équipes seront établis par report du classement par équipes de chaque journée (pas sur les places individuelles des classements généraux finaux par catégories) avec le barème suivant : 25 points à la 1ère équipe, puis 20, 16, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6 puis 5 points à toutes les équipes complètes à partir de la 11e.

Article 5: Classement général individuel
Le classement général individuel est établi par addition des points obtenus lors de chaque épreuve, augmentés des points « bonus » du classement des grimpeurs et des sprinteurs.
En cas d’ex aequo est prépondérant le classement de la dernière épreuve disputée.
Il n’y a pas obligation pour les coureurs de participer à la totalité des épreuves. Toutefois, pour figurer au classement général final, la participation à cinq épreuves est requise, dont la finale du 30 juin à Saint-Chabrais (sauf jeunes sélectionnés pour une éventuelle compétition de niveau national - et mondial pour les juniors filles - le week-end de la finale).

Article 6: Contre la montre
Les minimes, cadets, filles et garçons et juniors filles, doivent utiliser un vélo et des roues traditionnels de route sans aucun ajout. Les concurrents doivent être équipés obligatoirement de casques traditionnels et de gants. Dans la mesure du possible, les organisateurs veilleront à ce que chaque compétiteur soit suivi par un véhicule. Ce véhicule suiveur doit se tenir au moins 10 mètres derrière le coureur, ne jamais le dépasser, ni venir à sa hauteur.
Un macaron sera attribué à chaque véhicule suiveur lors de la remise des dossards. Une information sera diffusée concernant la conduite à tenir en cas de coureurs rejoints, tant pour le compétiteur que pour le véhicule suiveur.

Article 7 : Matériel
Chaque licencié doit veiller à ce que l’équipement qu’il utilise soit homologué par l’UCI et la FFC selon les dispositions des protocoles d’homologation en vigueur et disponibles sur le site internet de l’UCI.

Article 8 : Contrôle des développements
    Benjamins G & F :  6.40 m     Minimes G & F  + cadettes :  7,01 m
                    Cadets :  7,62 m                             Juniors filles : 7,62 m
CLM :
A la diligence du collège arbitral secondé par les organisateurs.
L’organisateur doit prévoir une aire de contrôle des développements dans le sas d’accès à la ligne de départ. Chaque concurrent est contrôlé juste avant d’accéder à la ligne de départ. Il appartient à chaque concurrent de se présenter 5 minutes minimum avant son horaire de départ  pour que le contrôle puisse être effectué. Un contrôle pourra également être diligenté après l’arrivée.
Course en ligne :
A la diligence du collège arbitral secondé par les organisateurs.
L’organisateur doit prévoir au moins une aire de contrôle des développements à proximité immédiate de la ligne d’arrivée. Les développements des 5 premiers masculins et des deux premières féminines seront contrôlés. D’autres contrôles pourront être effectués, à la diligence des arbitres.

Article 9 : Regroupement de catégories (l’après-midi)
Si, pour une raison exceptionnelle (chute, évènement climatique, ou autre incident venant retarder le déroulé de l’organisation), un regroupement de catégories doit être effectué, il ne peut y avoir que deux catégories maximum dans une course, avec départs séparés, à quelques minutes d’intervalle, avec un véhicule ouvreur pour chaque catégorie.

Article 10 : Arbitres
Le président du collège des arbitres assure avec son équipe la direction sportive de la course, avant, pendant et après les épreuves. Chaque club organisateur doit mettre à leur disposition deux véhicules avec conducteurs.

Article 11 : Réclamations
Elles sont exclusivement reçues par les arbitres et doivent émaner uniquement d’un coureur (ou de son représentant légal, ou de son éducateur de club), ceci dans un délai de 30 mn après l’affichage des résultats.

Article 12 : Photo finish,
Elle est assurée sur chaque arrivée d’épreuve.

Article 13 : Assistance médicale
Il doit être fait application des directives de février 2015, émanant de la Fédération Française du Cyclisme. S’agissant des jeunes, une attention particulière est apportée avec, dans la mesure du possible, des moyens fixes et mobiles.

Article 14 : Dépannage neutre
Chaque organisateur doit prévoir deux véhicules, sous condition que des roues soient prêtées par les coureurs.

Article 15 : Protocole : déroulement et récompenses
Le comité départemental désigne un responsable « protocole » qui veille au bon déroulement de celui-ci. Il a tout particulièrement la charge de la gestion des maillots de leader : remise des maillots aux leaders avant les départs, récupération de ces maillots à l’arrivée de la course, établir la liste des leaders après l’arrivée, présentation des maillots avant le début de la cérémonie protocolaire, remise des maillots sur les podiums et récupération de ceux-ci en fin de cérémonie protocolaire.
Sur la première épreuve (à St-Sylvain-Montaigut) :
Benjamins :
- Le maillots de leader sera porté par le coureur présent le mieux classé lors de l’édition précédente.
- Le maillot de 1ère benjamine sera porté par la benjamine présente la mieux classée lors de l’édition précédente.
- Le maillot de 1er benjamin 1ère année ne sera attribué que lors de la cérémonie protocolaire
Minimes et cadets (garçons et filles) :
Les maillots de leaders ne seront pas portés lors du contre la montre inaugural : ils seront remis à l’issue du contre la montre pour être portés lors de la course en circuit de l’après-midi.
- Le maillot de meilleur grimpeur sera porté par le second de la course des cadets
- Le maillot de meilleur sprinteur sera porté par le 3e de la course des cadets.
En cas de cumul c’est le suivant du classement qui sera le récipiendaire, suivant l’ordre de priorité des maillots défini dans l’article 16 du présent règlement.
Récompenses :
Les clubs organisateurs procèdent, à leur charge, sur les 7 épreuves, aux remises de récompenses de l’épreuve : au minimum une coupe et un bouquet aux 12 vainqueurs par catégories (voir ci-dessous).
Le comité départemental fournit les maillots de leader et procède à leur attribution.
Cérémonie protocolaire lors des six premières épreuves :
Les coureurs doivent veiller à s’informer des classements (affichage).
Les 12 lauréats doivent se présenter en tenue cycliste : cuissard ou collant avec le maillot de leur club.
La cérémonie protocolaire se déroule selon le schéma suivant :
                          Le 1er benjamin    de l’épreuve         puis du classement général
         Le 1er benjamin 1ère année    de l’épreuve         puis du classement général
                       La 1ère benjamine    de l’épreuve         puis du classement général

                             Le 1er minime    de l’épreuve         puis du classement général
           Le 1er minime 1ère année    de l’épreuve         puis du classement général
                            La 1ère minime    de l’épreuve         puis du classement général
                            La 1ère cadette    de l’épreuve         puis du classement général

                                Le 1er cadet    de l’épreuve         puis du classement général
               Le 1er cadet 1ère année    de l’épreuve         puis du classement général
                       La 1ère junior fille    de l’épreuve         puis du classement général
                          Le 1er grimpeur    de l’épreuve         puis du classement général
                           Le 1er sprinteur    de l’épreuve         puis du classement général
                             La 1ère équipe    de l’épreuve         le classement général par équipes est énoncé
A l’issue du protocole, après les séances de photos, chaque maillot de leader est rendu au représentant du Comité Départemental responsable du protocole.
Cérémonie protocolaire lors de la finale :
Seront d’abord récompensés les 11 lauréats de la dernière épreuve dans l’ordre ci-dessus désigné.
Les classements finaux du Mini Tour Creusois seront ensuite proclamés et un podium avec les 3 premiers sera constitué pour chacune des 12 catégories ci-dessus. Le Comité Départemental offrira bouquets, cadeaux, coupes en récompense des divers classements. Les maillots de leaders seront définitivement acquis à chaque vainqueur de catégorie ou de classement annexe (cumul autorisé).
Tous les classés du classement général final seront récompensés.

Article 16 : port des maillots et ordre de priorité
Tout coureur participant au Mini Tour Creusois s’engage à porter le maillot de leader du Mini Tour Creusois qui lui serait attribué, ceci en priorité par rapport à son maillot de club ou tout autre maillot distinctif de champion départemental, régional ou national.
Ordre de priorité pour le port des maillots de leader en cas de cumul : catégorie, 1ère année, sprinteurs, grimpeurs

Article 17: Véhicules 
Tous les conducteurs évoluant à l’échelon de la course, doivent être titulaires d’une licence FFC.
Le ravitaillement et le dépannage à partir d’un véhicule hors organisation est interdit, sous peine de disqualification.
Les véhicules officiels admis sur l’épreuve seront munis de bandeaux ou de signes distinctifs ; aucun autre véhicule ne sera admis à suivre ou à précéder l’épreuve.

Article 18: Stationnement 
L’organisateur doit adapter une zone de stationnement réservée et signalée pour la presse, les officiels, les organisateurs et les coureurs. Des bandeaux, fournis par le Comité Départemental de la Creuse, sont apposés sur l’avant et l’arrière des véhicules officiels. Ils doivent être restitués obligatoirement en fin d’épreuve. Le parking officiel doit être le plus proche possible de la zone de départ de l’épreuve.
Un parking public est installé en marge de celui précité ci-dessus.

Article 19 : Partenaires
Le club organisateur doit apposer, sur la ligne de départ et d’arrivée, les banderoles ou drapeaux publicitaires fournis au préalable par les partenaires du Mini Tour Creusois

Article 20 : Contrôle anti dopage
Les concurrents doivent se soumettre à la réglementation FFC. Un local est prévu à cet effet par chaque organisateur. Les coureurs ayant abandonné sont tenus de rester jusqu’à la fin de leur course. Suite à une désignation, et en cas d’absence du concurrent, qui équivaut à un contrôle positif, un constat de carence est établi par le contrôleur. Il est donc à la charge du club organisateur de prévoir un chaperon de chaque sexe.

Article 21 : Obligations des clubs organisateurs
Il appartient aux clubs organisateurs de faire inscrire leur épreuve auprès de la FFC, de déposer une demande en Préfecture, ou en mairie, suivant le cas pour la délivrance des autorisations, et de contracter une assurance. En outre, ils préparent les feuilles d’émargements, un jeu d’une dizaine de listes des engagés par catégorie, pour les officiels et éventuellement la presse, une feuille d’état des résultats par épreuve, une  fiche de sécurité par course et un itinéraire (texte ou plan) du circuit.

Planning de préparation des listes :
       J-3 à 20 heures :    clôture des engagements (exemple : le mercredi soir pour une épreuve le samedi)
J-2 avant 12 heures :   transmission par le club organisateur au responsable de la gestion des
                                     classements du Mini Tour et
au président du jury : des listes des inscrits
                                     avec leur numéro de dossard et, en cas de CLM, des horaires de départ.
  J-2 vers 20 heures :    publication par le CD23 FFC sur son site Internet et sur la page Facebook du Mini
                                      Tour Creusois de la liste des inscrits (sans le numéro de dossard) et, si un CLM est
                                     organisé, des horaires de départ du CLM
                                     Envoi par le CD23 FFC de la maquette du programme en pdf à Espace-Copie Plan
J-1 avant 12 heures :   récupération par le CD23 FFC des documents imprimés à Espace Copie Plan

Article 22 : Classement généraux et annexes
Le traitement informatique de toutes les épreuves est réalisé par un responsable «Classements généraux» désigné par le comité départemental. Il est assisté par le responsable « Protocole ». Ils doivent travailler en étroite collaboration avec les arbitres afin que les classements (épreuve, classement général, classements annexes) soient affichés le plus rapidement possible après l’arrivée de chaque course.

Mise à jour du 16 mars 2018
(modification de l’heure de départ des juniors filles)

Mise à jour du 21 mars 2018
(Rectification des bonus : 20, 15, 10 et 5 au lieu de 20, 10 et 5)


Mise à jour du 27 mars 2018
(Juniors filles : modification de la limitation de braquet à 7.62 m comme les cadets pour pouvoir faire un départ commun et pas de participation avec carte à la journée + précisions sur les classements par équipes et la non-conservation des points « grimpeurs » et « sprinteurs » en cas d’abandon.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire